La fin du présentéisme au travail, c’est pour quand ?

Cet article des échos, résume bien la problématique. Le présentéisme est une des partie cachée de l’iceberg. Chez nous, c’est e symptôme conjoint du désengagement (bon petit soldat), de la surcharge (impuissance)et de l’incompréhension face aux contradictions permanentes. Le télétravail commence à peine, ce n’est clairement pas suffisant. Il y a beaucoup d’effort à faire…

La révolution du travail

Voici une vidéo une peu longue qui explique très clairement les enjeux et contraintes qui nous intéressent fondamentalement, y compris dans les questions immobilières des espaces de travail : brassages des compétences, sens du travail, transformations des entreprises, valeurs réelles des organisations insufflées dans les actes concrets ….

Le Sens seul survit à la difficulté

La perte de sens au travail est une source majeur de désengagement du personnel. Donner du sens au travail ne se décrète pas ! Ça se ressent, ça s’incarne, ça se vit, comme l’équilibre sur un vélo ! Quand on perds l’équilibre on tombe et on avance plus. A force de tomber on renonce même…

Ce que «l’affaire des suicides» de France Télécom a changé dans les entreprises 

Comme dit dans l’article, “En dix ans, la prévention et la reconnaissance de la souffrance au travail ont fait du chemin. Mais des progrès restent à faire. Plusieurs études montrent que le manque d’autonomie dans le travail ou le surmenage sont souvent liés à l’organisation même de l’entreprise.” Alors que nous abordons la négociation sur…

Au bureau, la plupart des réunions ne servent à rien

Encore un article qui rabâche l’évidence? Qu’est ce qui a donné envie de faire suivre ? Ce paragraphe : “Car aujourd’hui, dans les grandes entreprises, les réunions ont avant tout une fonction de Cour. On se doit de s’y montrer comme au petit lever du Roi à Versailles.” Cela illustre parfaitement ce qui se passe…

La surchauffe de l’outil de travail nuit à la rentabilité

Trop d’interruptions, trop de charge, trop de contradictions, trop de contraintes, trop d’administratif, trop d’urgences, trop de réunions, trop de mails ….. En générale, on ne sait pas bien mesurer sa charge cognitive de travail , on sait juste quand on en a trop. Il existe des moyens simple pour remettre le curseur au on…